Légion d'horreur

Publié le par L'Empereur

Papon va partir avec sa légion d'horreur ...

"ce ruban malheureux et rouge comme la honte ». Léo Férré.



Maurice Papon, seul Français condamné au titre de la déportation des Juifs pendant la Seconde guerre mondiale, sera inhumé mercredi ou jeudi avec la Légion d'honneur retirée après sa condamnation, malgré l'indignation de ses victimes et de la classe politique, confirme son avocat Francis Vuillemin.

La décoration avait été remise par Charles de Gaulle à Maurice Papon en juillet 1961, quand il était préfet de police de Paris, poste qu'il a occupé entre 1958 et 1967. Une intervention avant ou pendant l'enterrement n'aurait pas de base légale, a estimé Me Vuillemin, qui a promis qu'il veillerait "personnellement" à l'organisation de la cérémonie.

"Maurice Papon m'a toujours dit qu'il porterait sa décoration jusqu'à sa dernière demeure. Je considère donc que je fais respecter sa volonté tacite", a-t-il ajouté.

D'après reuters

Rappelons que l'ancien ministre et préfet de police (responsable par ailleurs du massacre d'algériens en plein Paris le 17 octobre 1961 ... ) n'a plus le droit de porter la légion d'honneur ... mais que penser de l'attachement viscéral au dit médaillon d'un homme sans principes moraux, dont les états de services durant la collaboration sont malheureusement autrement plus importants que ses états d'âme aujourd'hui ( il ne témoigne d'aucun remord ni regret vis à vis des ses actes).

S'agit-il d'un porte bonheur ou d'un talisman censé l'aidé à affronter les fantômes des déportés dans l'au-delà, tel son certificat de résistance dûment estampillé qu'il présenta à la Libération en ce bas monde ?
La légion d'honneur est pourtant certainement donnée aux citoyens les plus méritants ... Tous ? Voyons à ma connaissance quelques membres de cette noble institution : 

    Jacques Crozemarie (l'Amin Dada du cancer),
    Marcel bigeard (militaire et tortionnaire),
    Jacques Massu (à la différence de bigeard, il ne nie pas les tortures en         Algèrie, je crois),
    Nicolas Sarkozy ...

Notons que nombreux sont ceux qui l'ont refusé, sans avoir mérité de recevoir la même distinction que les personnages précédents : Léo férré, Brassens, Prévert




Un bon conseil d'Eric Satie à ceux qui se verraient un jour "distingués " :
 
« Ce n'est pas tout que de refuser la Légion d'honneur.
Encore faut-il ne pas l'avoir méritée »


Publié dans NAINS DE JARDIN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Médium-Géant 05/05/2007 19:07

Faut l'gazer !